concert passé

Avishai Cohen’s Jazz Free

Rouen, Théâtre des Arts - Opéra de Rouen Normandie

18H00

26
Mar
2017

Né en Israël dans une famille de musiciens, Avishai Cohen a très tôt étudié le piano. À 14 ans, fasciné par Jaco Pastorius, il s’est mis à la basse électrique. En 1992, à 22 ans, il décide d’aller s’installer à New York où il s’inscrit à la New School for Jazz and Contemporary Music, se retrouvant sur les mêmes bancs qu’un jeune pianiste, Brad Mehldau. La première année à New York a été la plus difficile de sa vie : il joue alors de la basse dans les rues, les métros et les parcs. Il finit par jouer régulièrement dans un orchestre latino. Et c’est le pianiste Danilo Perez qui le repère le premier. Puis un autre pianiste l’appelle : Chick Corea, avec qui il restera cinq ans (sextet Origin).
Avishai Cohen a été aussi le partenaire de Bobby McFerrin, Herbie Hancock, Roy Hargrove, etc… mais c’est en 2005, avec son propre trio que son nom passe au premier plan. Contrebassiste et avant tout compositeur, son travail sur ses racines, son histoire et ses métissages, est devenu au fil du temps de plus en plus profond, dense et émouvant. Inspirée des musiques d’Europe de l’Est, d’Espagne, du Maghreb, du Moyen-Orient et des standards du jazz américain, sa musique parle de la vie, de l’amour, de la jeunesse, de la liberté …
Depuis 2007, Avishai Cohen a déjà répondu à trois reprises à l’invitation de Rouen Jazz Action. Cette fois, il revient avec une toute nouvelle formation (CD à paraître en novembre 2017 chez Sony Music), formation qu’il dirigera depuis sa fidèle contrebasse : Avec un son plus groove et toujours une multitude d’influences.

Avishai Cohen’s Jazz Free
Musiciens
Avishai Cohen's Jazz Free

Avishai Cohen (contrebasse, Fender Rhodes, vocal), Elyasaf Bishari (oud, guitare basse, vocal), Yael Shapira (violoncelles acoustique et électrique, vocal), Itamar Doari (batterie, percussion, vocal).

Vos impressions (3)
poster un commentaire

Sectaires, s’abstenir !!... Le quartet s’annonce “Jazz Free”. Jazz, peut-être, Free surement, mais Jazz Métisse, surtout. Le plaisir de (bien) jouer transpire. S’il y a du “folklore israélien”, c’est celui de la diaspora. Avec ce groupe, nous sommes reliés au monde entier. Outre les influences annoncées, (rythmes afro-cubains, sonorités sépharades, etc..) mes oreilles de septuagénaires ont été transportées aussi aux frontières de l’ambiance musicale des Anouar Brahem, Trilok Gurtu, Barbara, Maxime Leforestier et Joan Baez, entre autres… Avec pour colonne vertébrale le son somptueux et impeccable du violoncelle de Yael Shapira, la valeur sûre du groupe.

Jean-Louis

Nous avons avons assisté à un magnifique concert d’Avishai Cohen ... mais ce n’était pas celui la.

Vince

Merci à Rouen Jazz pour son choix.
Après Dianne REEVES, puis Chucco VALDES & The Afro-Cuban Messengers, AVISHAI COHEN et son quator nous a enchantés.
Un parfum de sonorités afro-cubaines et orientales.
Un bravo pour les percussions d’Itamar Doari qui accompagnait avec une énergie rythmique la contre bass et le violoncelle acoustique !
Bref une très bonne soirée ! :-)

MONNET

Poster un commentaire